• Liste d'envoi
    Annuler
7 octobre 2017

Hommage aux porteurs de traditions, aux textiles religieux et à la goélette l’Accalmie

Baie-Saint-Paul, le 7 octobre 2017—  Le samedi 7 octobre à 15 h avait lieu au carrefour culturel Paul-Médéric le vernissage de nouvelles expositions. Les invités ont eu la chance de rencontrer les artistes et artisans et d’échanger avec eux lors de l’événement.

Résurrection, la deuxième vie d’un patrimoine religieux,

de Jeanne d’Arc Brochu, Jacques Hudon, et Marie-Renée Otis

Les religieuses de la communauté des Petites Franciscaines de Marie de Baie Saint-Paul sont comme bien d’autres congrégations confrontées au vieillissement de leurs effectifs; par conséquent, elles ont dû envisager la vie dans un nouveau lieu mieux adapté à leurs besoins. Dans leur nouvelle demeure, on sait déjà que la chapelle comme la sacristie seront plus discrètes.  Il faudra donc épurer, diminuer « la paramentique », c’est-à-dire, l’ensemble des vêtements, coiffes, tentures, parements et ornements utilisés dans les liturgies.

Pour protéger cette mémoire d’apparat adaptée à la chapelle du Sacré-Cœur, ce patrimoine sera conservé dans les réserves de son espace muséal. 

Toutefois, ces pièces liturgiques : aubes, chapes, surplis, vues par un groupe restreint de personnes, méritent d’être admirées par un auditoire plus large. Elles furent confectionnées avec talent, patience, amour et pour une fonction noble. On peut même les regarder comme des actes de foi qui auraient pris la forme de dentelles et de broderies.

Le projet à l’origine de cette exposition aspire à lever le voile sur les trésors de sacristie : leur donner un sens nouveau grâce à une mise en valeur contemporaine, en lien avec des visions et des expressions artistiques personnelles et originales. Une toute nouvelle manière de voir le patrimoine religieux appelé à se conjuguer au passé, au présent et espérons, à l’avenir. Tel est le défi relevé par Jeanne D’Arc Brochu conservatrice à l’Espace Muséal, Jacques Hudon artiste multidisciplinaire et Marie-Renée Otis artiste en arts textiles.

 

Retrouvailles, 30 ans plus tard de Bernard Béland

Autodidacte, son goût pour l'art et la peinture se développe de plus en plus depuis les années 1980. Attiré par la nature, les paysages, la signification des gestes, le corps humain, la vie d'autrefois, sont des sujets qui sont traités dans ses œuvres. L'huile a longtemps été son médium de prédilection. Il a aussi travaillé l'encre, le pastel et l'acrylique qui lui ont permis d'enrichir et de développer son travail. Depuis 2010, le crayon au plomb (graphite) devient son outil de travail quotidien ce qui donne une nouvelle dimension à ses œuvres, où les différents degrés d'intensité  des crayons "H" et "B",  lui permettent de réaliser les jeux de lumière, les clairs obscurs, la profondeur, les formes et les volumes. Il est important pour lui d’avoir un style qui lui est propre et que le public le reconnaisse.

 

Dans cette exposition, il nous dépeint  la goélette L’Accalmie, de sa première rencontre il y a trente ans, à ses retrouvailles récemment dans son nouveau  site. À chaque rencontre, il l’a immortalisé en photo mais aussi en dessin. Pour lui, ce vieux bateau marqué par le temps, fait resurgir des souvenirs de sillages laissés le long du fleuve, sillages de vies passées, sillages qui s'atténueront, s'effaceront  avec le temps qui vient.

 

Prix du patrimoine aux porteurs de traditions

C’est lors d’une cérémonie tenue au Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul que les lauréats de la 7e édition des Prix du patrimoine de Charlevoix ont vu leurs actions de préservation et de mise en valeur récompensées. Les MRC de Charlevoix et de Charlevoix-Est ont reconnu deux porteurs de traditions en les personnes de madame Claire Thibault, de Clermont, et de monsieur Jean-Guy Tremblay, de Les Éboulements.

 

Madame Thibault maitrise la technique du tapis crocheté. C’est à l’atelier école de Georges-Édouard Tremblay, dont elle est l’une des dernières élèves, qu’elle a acquis ce savoir-faire qu’elle transmet avec passion lors d’ateliers publics ou de cours privés.

 

Monsieur Tremblay exerce la profession de meunier depuis 25 ans au moulin banal des Éboulements. Complexe et diversifiée, sa pratique est représentative de ce qu’elle était au 17e siècle. Elle est associée à la production de farine de blé et de sarrasin effectuée selon un processus de mouture traditionnelle.

 

LES EXPOSITIONS PERMANENTES

ESPACE BAIE-SAINT-PAUL EXPO EXPÉRIENCE

La première exposition permanente sur l’histoire, le patrimoine et le dynamisme culturel de Baie-Saint-Paul et des villages environnants. Véritable lieu de découverte, Espace Baie-Saint-Paul vous convie à une visite du « paradis des artistes ».

 

Le concept technologique vous permet de choisir les thèmes ou attraits que vous désirez explorer dans la salle interactive ou sur le terrain en parcourant la ville à l’aide des CINQ CIRCUITS qui vous sont proposés grâce à l’application pour téléphones intelligents Espace Baie-Saint-Paul à télécharger gratuitement sur Apple Store ou Google play.

 

STUDIO TRAD, LES TEXTILES CHARLEVOISIENS

Dans cet espace qui rend hommage aux techniques textiles traditionnelles, quatre d’entre elles vous sont présentées. Les visiteurs de tous âges peuvent expérimenter celles-ci et découvrir les secrets de cet art fascinant et toujours actuel.

 

Les heures d’ouverture du Carrefour culturel durant cette période sont du jeudi au dimanche de 10 h à 17 h. Ouvert pour la Fête de l’Action de grâces

 

Pour information : www.baiesaintpaul.com/culture ou 418-435-2540

 

Abonnez-vous à notre liste d'envoi