• Liste d'envoi
    Annuler

Plan municipal particulier de sécurité civile : Tremblement de terre

Partager sur

Le risque de tremblement de terre à Baie-Saint-Paul

C’est connu, la zone sismique de Charlevoix-Kamouraska est la plus active de l’Est du Canada. Entre 1978 et 1997, le réseau a détecté presque 2 200 tremblements de terre locaux, dont 54 ont excédé la magnitude 3 et 8 étaient de magnitude égale ou supérieure à 4 à l’échelle Richter.
En raison de cet énorme potentiel de destruction appelé à croître au cours des prochaines années, la Ville de Baie-Saint-Paul a établi un plan post-séisme local d’intervention à la mesure de ses ressources et de sa capacité d’intervention pouvant être utilisé sur place et en collaboration avec les paliers de gouvernements régional et national.

Le plan d’intervention post-séisme de la Ville de Baie-Saint-Paul a pour but d’aider les autorités fédérales, provinciales, régionales et locales à planifier les mesures de protection et de réponse à la survie des populations concernées en cas de séisme. Il sert également aux services concernés pour établir les documents d’intervention dans leur domaine de compétences notamment du sauvetage, de la protection, de l’assistance et de la survie des populations concernées.

Les principaux acteurs de la mise en œuvre

Suite aux informations concernant le séisme, le plan particulier en cas de séisme est activé par décision du maire, sur recommandation du directeur général, dans sa mission de coordonnateur municipal.

Les acteurs de la mise en œuvre locale

  • Le Maire de la ville
  • Le coordonnateur municipal des mesures d’urgence
  • Le directeur du service des incendies
  • Le directeur du service des travaux publics
  • L’officier responsable du poste de Baie-Saint-Paul, Sûreté du Québec
  • Le coordonnateur adjoint cadres, cols blancs et volontaires
  • Le coordonnateur adjoint du plan de reconnaissance
  • Le coordonnateur adjoint services aux sinistrés
  • Nos partenaires de renfort de la capacité de réponse immédiate
  • Le centre des opérations gouvernementales COG
  • La Sureté du Québec
  • Les services préhospitaliers d’urgence de Charlevoix
  • La Commission scolaire de Charlevoix
  • La direction régionale de la sécurité civile
  • Le ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux
  • L’Agence de la santé et des services sociaux
  • La Croix-Rouge Canadienne
  • Les missions prévues aux plans régionaux et nationaux de sécurité civile

Visualiser le concret

Instructions à la population en cas de séisme

S’il y avait un sinistre majeur, le message pré enregistré suivant serait diffusé sur les ondes de CIHO-FM 96, 3 :

Message à la population

La Ville de Baie-Saint-Paul vient de subir un tremblement de terre majeur. Veuillez écouter attentivement ces directives :

  • Écoutez la radio pour connaître les directives des responsables des services d’urgence et respectez ces directives;
  • Replacez les récepteurs téléphoniques dans leur support; n’utilisez le téléphone et le cellulaire que si vous avez besoin de services d’urgence;
  • Mettez des souliers robustes et des vêtements de protection pour éviter les blessures causées par les débris, en particulier le verre brisé;
  • Vérifiez si votre maison a subi des dommages structurels ou si elle présente d’autres dangers. Si vous croyez qu’elle n’est plus sécuritaire, n’y entrez pas;
  • Si vous devez quitter votre maison, apportez votre trousse d’urgence et d’autres articles essentiels comme vos médicaments avec vous. Affichez un message bien en vue, donnant l’endroit où on pourra vous trouver. Ne gaspillez pas la nourriture ou l’eau puisque le ravitaillement pourrait être interrompu;
  • N’enflammez pas d’allumettes et n’ouvrez pas les lumières jusqu’à ce que vous soyez certain qu’il n’y a pas de fuites de gaz ou de liquides inflammables. Utilisez une lampe de poche pour vérifier les services et ne les fermez pas à moins qu’ils ne soient endommagés. Les fuites de gaz dégagent une odeur;
  • Si vous avez encore de l’eau courante dans les robinets, remplissez le bain et d’autres contenants au cas où les robinets cesseraient de fonctionner. S’il n’y a pas d’eau courante, rappelez-vous que vous pouvez puiser de l’eau dans le chauffe-eau (assurez-vous que l’eau n’est pas chaude avant d’y toucher) et dans le réservoir de la toilette (pas dans la cuvette);
  • Ne tirez pas la chasse d’eau si vous soupçonnez que des conduites d’égout pourraient être endommagées;
  • Nettoyez soigneusement tout matériel dangereux qui se serait déversé. Portez des gants et des lunettes de protection appropriés;
  • Si vos enfants sont à l’école, ils sont en sécurité! Ils sont pris en charge par la Commission scolaire de Charlevoix : il est important de ne pas vous déplacer pour aller les chercher;
  • Après vous être assuré de la sécurité des membres de votre demeure, voyez à celle de vos voisins. Organisez des mesures de sauvetage si des gens sont pris sous des décombres ou téléphonez aux services d’urgence si vous ne pouvez pas les aider sans mettre votre vie en danger;
  • Si vous avez des animaux domestiques, essayez de les trouver et de les réconforter. Si vous devez évacuer, amenez-les avec vous;
  • Si vous avez besoin d’aide, indiquez-le en plaçant dans la fenêtre une pancarte sur laquelle vous aurez écrit « À L’AIDE » en grosses lettres;
  • Faites attention aux effets secondaires. Même si les tremblements de terre sont la principale source des dommages, les effets secondaires peuvent également être très destructeurs. Ces effets secondaires dans notre région sont, entre autres, des glissements de terrain et des inondations possibles.

La Ville mobilise l’ensemble de son personnel pour rétablir les services essentiels. Écoutez la radio pour d’autres directives provenant de la Ville de Baie-Saint-Paul. Pour signaler une urgence, composez le (418) 435-2205.

Les communications avec la population un élément clé du plan Post-Séisme


Et si cela arrivait demain, que ferions nous ?

Une page spéciale serait créée sur le site internet de la Ville rappelant les principales consignes officielles. Nous y donnerions aussi les liens des médias sociaux officiels pour suivre les informations et consignes en continu. Partager un lien d’un des groupes Facebook spontanément créé par la population serait aussi très sérieusement envisagé pour les rediffusions constantes des consignes et des ressources mises à la disposition des sinistrés.

Le message comporterait les éléments suivants :

  • Nature de l’accident ou de la situation,
  • Consignes de sécurité à suivre,
  • Moyens de se tenir informé de l’évolution de la situation,
  • S’il s’agit d’une évacuation, rappel des points de rassemblement et de l’importance pour les personnes de se munir d’un minimum d’objets personnels dont papiers d’identité, vêtements chauds, etc…

Le plan de la Ville de Baie-Saint-Paul prévoit un recours aux opérateurs de radios amateurs du Québec (RAQI) régional et provincial. Normalement, les radioamateures sont à l’écoute des fréquences utilisées par les réseaux de radios amateurs, par exemple, le réseau THF du Québec, les principales répétitrices VHF et UHF locales et sur HF, les fréquences d’appel 3.780 ou 7.070 mhz.

Information aux personnes sinistrées

Les personnes sinistrées seront informées régulièrement. L’’information sera donnée dans le centre d’accueil officiel, par le responsable du centre qui recevra l’information de la personne responsable des communications. Les parents et amis pourront prendre des renseignements à propos des évacués auprès de la responsable des services aux sinistrés.

Assemblée publique d’information

L’assemblée publique d’information est l’occasion de faire le point sur la situation et de donner des réponses aux questions des personnes sinistrées et des citoyens. Selon la gravité et la durée de la situation, on peut en organiser autant que le besoin se fait sentir.

Relations avec les médias

La municipalité doit informer rapidement et régulièrement les médias. Que ce soit par la diffusion de communiqués de presse ou l’organisation de points de presse ou de conférences de presse.

Les trois phases de la réponse au tremblement de terre : Phases d’intervention

La réponse initiale

Priorité à la protection de la vie de la santé et de la sécurité. Cette réponse immédiate aux urgences peut prendre quelques heures ou des jours selon la gravité des dommages. L’intervention immédiate par les premiers répondants et les organisations locales et environnantes de premières lignes sont nécessaires pour sauver des vies, établir le portrait de la situation et relayer aux autorités l’information essentielle reliée à la situation.

La coordination des efforts

L’intensité du séisme fait en sorte que les effets de l’impact et ses effets secondaires créent des mesures à adapter à des situations multiples particulièrement reliées aux effets du séisme telle l’aide à la population et la diffusion d’information publique sur la situation.

Le maintien des services et des opérations essentiels ainsi que la protection des activités économiques.

Dans le cas d’un séisme, rendre le milieu sécuritaire et assurer une reprise des activités dans la collectivité se situe entre l’intervention initiale et le rétablissement

Phases de rétablissement

Le rétablissement

On définit le rétablissement comme l’ensemble des décisions prises à la suite d’un sinistre pour restaurer les conditions sociales, économiques physiques et environnementales de la collectivité et réduire les risques. Les plus importantes étant le soutien aux sinistrés et à la population, l’information publique et la reconstruction temporaire ou permanente. Dans le cas d’un séisme, certaines de ces interventions débuteront selon l’évolution de la situation.

En cas de tremblement de terre

Les tremblements de terre sont généralement imprévisibles. Bien que les séismes de forte intensité soient rares au Québec, vous n’êtes pas à l’abri des secousses sismiques.

Prenez des mesures pour protéger votre vie et celle des vôtres en cas de tremblement de terre. S’il y a un tremblement de terre :

  • restez calmes,
  • écoutez les consignes de sécurité à la radio,
  • n’utilisez le téléphone qu’en cas d’urgence.

Protégez-vous

Selon les experts, le meilleur moyen pour se protéger lors d’un tremblement de terre est de se baisser, de s’abriter sous une table ou un meuble résistant et de s’y agripper jusqu’à la fin des secousses. L’exercice citoyen « La Grande Secousse » a été l’occasion idéale pour mettre en pratique ces comportements et développer les bons réflexes si un séisme survenait.

PROTÉGEZ-VOUS. FAITES LE SAVOIR!

Il est impossible de prédire l’intensité d’un tremblement de terre lors des premières secousses. Vous devez donc toujours vous baisser, vous abriter et vous agripper le plus rapidement possible.

  • BAISSEZ-VOUS près du sol (avant que les secousses s’en chargent!);
  • ABRITEZ-VOUS sous une table ou un meuble solide;
  • AGRIPPEZ-VOUS y solidement jusqu’à la fin des secousses.

Si aucun abri solide n’est accessible à proximité, baissez-vous au sol. Si possible, déplacez-vous au centre de la pièce, loin des fenêtres et de tout autre objet instable qui pourrait tomber et vous blesser. Restez au sol jusqu’à la fin des secousses et protégez votre tête et votre cou avec vos bras.

Ne vous déplacez pas vers un autre endroit ou à l’extérieur. En agissant ainsi, vous augmentez les risques de blessures. Les tremblements de terre sont imprévisibles et peuvent parfois être si violents que vous ne pourrez pas vous déplacer, même en rampant. Vous ne pourrez même pas prédire leur intensité dès le début, c’est pourquoi vous devez immédiatement vous baisser, vous abriter et vous agripper. Le plus important est de se protéger le plus rapidement possible.

Comment se préparer à un tremblement de terre?

  • Informez-vous et apprenez aux membres de votre famille quoi faire chez vous ou à l’école en cas de séisme;
  • Convenez avec eux d’un lieu de rassemblement au cas où des membres de votre famille seraient séparés à la suite du séisme;
  • Ayez votre trousse d’urgence prête. Prévoyez aussi des chandelles et des allumettes;
  • Déplacez les objets lourds au bas des étagères pour éviter qu’ils tombent sur quelqu’un;
  • Si votre domicile est équipé d’appareils au gaz naturel ou relié à un réservoir de propane extérieur, assurez-vous que tout est solidement arrimé et que les conduites ne peuvent se briser.

Pendant un tremblement de terre

Si vous êtes à l’intérieur

  • Restez dans le bâtiment. Ne vous précipitez pas dehors;
  • Éloignez-vous des fenêtres, des miroirs, des cloisons de verre, des bibliothèques en hauteur, des foyers et des appareils d’éclairage;
  • Abritez-vous sous un meuble solide et agrippez-vous-y. Sinon, collez-vous contre un mur et protégez-vous la tête et le cou avec vos bras;
  • Si vous êtes en fauteuil roulant, verrouillez les roues et protégez-vous la tête et le cou;
  • Si vous êtes dans un lieu public encombré, essayez de vous réfugier dans un endroit pour éviter de vous faire piétiner.

Si vous êtes dehors

Éloignez-vous des bâtiments, des lignes électriques et des autres structures qui peuvent s’écrouler, comme les panneaux-réclames.

Si vous êtes dans un véhicule

  • Ne vous arrêtez pas sur un pont, une voie surélevée, sous un viaduc ou dans un tunnel;
  • Garez votre voiture en bordure de la route, dans un endroit dégagé, et restez à l’intérieur;
  • Dans un autobus, restez assis jusqu’à ce que le véhicule s’arrête.

Après le tremblement de terre

Si vous n’êtes pas blessé, vérifiez l’état des personnes près de vous. En cas de blessures, demandez du secours. Si vous êtes en mesure de le faire, administrez les premiers soins.

Si vous êtes à l’intérieur

  • Vérifiez si votre domicile est endommagé. Évacuez si les dommages sont sérieux;
  • Quittez également les lieux s’il y a un début d’incendie ou une fuite de gaz. En cas de fuite de gaz, fermez l’alimentation, coupez l’électricité, n’allumez ni allumettes ni briquets et ouvrez les fenêtres avant de sortir.

Si vous quittez votre domicile

  • Affichez dans un endroit bien visible un message indiquant où vous trouver;
  • Emportez votre trousse d’urgence;
  • Ne prenez pas l’ascenseur.

Si vous êtes dehors

  • N’entrez pas dans votre domicile s’il est endommagé;
  • Ne pénétrez pas non plus dans un autre bâtiment endommagé, même s’il vous inspire confiance;
  • Attendez et écoutez les consignes de sécurité avant de réintégrer votre domicile ou un autre bâtiment.

Se préparer à d’éventuels sinistres

La Loi sur la sécurité civile souligne bien les responsabilités de la municipalité envers ses citoyens, mais elle exige aussi des citoyens de faire un effort du côté de la préparation aux sinistres. En cas de catastrophe dans notre région, les équipes de secours priorisent les interventions et peuvent mettre un certain temps avant de vous prêter main-forte.

Mieux vaut être préparé en prenant quelques mesures simples dès aujourd’hui.

Vous pourriez ainsi être préparé à faire face aux 72 premières heures d’une situation d’urgence. Avoir de l’eau potable, de la nourriture non périssable, une radio à piles, une trousse de premiers soins, des couvertures ou des chandelles est déjà un premier pas.

Trousse d’urgence

Il est important que votre famille puisse disposer d’une trousse d’urgence à la maison. La trousse doit contenir suffisamment d’articles et de vivres pour permettre à votre famille de subsister pendant les 72 premières heures d’un sinistre.

Préparez votre trousse d’urgence

Pensez à ce qui suit :

  • Placez votre trousse d’urgence dans un endroit facilement accessible;
  • Vérifiez annuellement le contenu de votre trousse;
  • Remplacez au besoin l’eau ou tout autre article ayant été utilisé;
  • Informez les membres de votre famille de son existence et de l’endroit où elle est rangée.

Préparez votre trousse d’urgence pour l’automobile

Une trousse d’urgence pour l’automobile peut aussi s’avérer utile en cas de panne ou de tempête hivernale.

Abonnez-vous à notre liste d'envoi