• Liste d'envoi
    Annuler

Armoiries et emblèmes

Partager sur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signification des armoiries

La couleur rouge forme le fond des armoiries de la municipalité pour rappeler Saint Paul, le Patron de la Ville car le rouge est le symbole du martyre. Les deux glaives, dans la partie supérieure de l'écu, rappellent aussi Saint Paul qui eut la tête tranchée par ordre de l'empereur Néron.

Le chêne est le symbole du courage, de la force et de la stabilité. C'est le meuble le plus important des armoiries de Baie-Saint-Paul et il symbolise le courage dans l'adversité dont ont fait preuve les pionniers, les Simard, les Tremblay et tous les autres qui ont peiné pour s'implanter dans cette région.

Le symbole héraldique du monde représente la déité et la monarchie; son emploi dans les armoiries de Baie-Saint-Paul revêt une double signification: il rappelle que Saint Paul évangélisa une grande partie de l'Empire romain et grec et il est le symbole de la royauté. La couleur bleu symbolise la France, mère-patrie des pionniers.

Les « deux aigles » sont tirés des armoiries de Monseigneur de Laval, premier évêque de Québec, à qui l'on doit la colonisation de Baie-Saint-Paul dont il était seigneur. Au printemps de 1678, Monseigneur de Laval envoya Noël Simard coloniser cette riche et immense région de la Baie-Saint-Paul.

La devise

La devise, qui apparaît dans les armoiries de la Ville de Baie-Saint-Paul, est

« Ma force de en haut » 

Elle signifie que c'est par la grâce du Tout-Puissant que les pionniers de Baie-Saint-Paul ont travaillé depuis plus de trois cents ans pour établir la culture et les traditions de la France sur des bases solides.

Le drapeau

Le drapeau de la Ville de Baie-Saint-Paul reproduit les armoiries de la Ville.

La Ville de Baie-Saint-Paul est propriétaire des armoiries, de l'identification institutionnelle et du blason de la Ville de Baie-Saint-Paul et, à ce titre, elle peut en autoriser ou en interdire l'utilisation.

Le gentillé

Les Baie-Saint-Pauloises et les Baie-Saint-Paulois.

L’échinacea purpurea magnus, fleur emblématique de Baie-Saint-Paul

L’échinacea purpurea magnus, aussi appelée marguerite pourpre, a été choisie  à la fin des années 1990 comme fleur emblématique de la Ville de Baie-Saint-Paul. Fleur des plaines d'Amérique du Nord, elle est cultivée autant comme plante ornementale que médicinale. Utilisée jadis par les habitants de Charlevoix comme remède à cause de sa capacité de renforcer les défenses du système immunitaire de l'organisme et d'aider à la prévention des infections, elle fait partie de la tradition et de la culture régionale.

Par sa coloration vive qui attire les pollinisateurs, cette plante vivace que l’on retrouve dans plusieurs jardins de Baie-Saint-Paul reflète le charme et la gentillesse de ses gens qui séduisent les visiteurs et touristes les invitant à y revenir. Sa beauté naturelle et l’abondance de sa fleuraison attirent les regards comme l’attrait de la vie culturelle de Baie-Saint-Paul. Sa grande résistance aux périodes de grandes chaleurs dans des zones de sècheresse symbolise la survivance, la ténacité et surtout la tolérance des gens de Baie-Saint-Paul à un environnement hétéroclite parfois exigeant où malgré cela, comme ces fleurs, à leur manière, s’y épanouissent. 

Abonnez-vous à notre liste d'envoi